QUEL VERNIS POUR LA PEINTURE A L’HUILE ?

Pour répondre à la question de Vincent, concernant les vernis pour la peinture à l’huile… on comprendra mieux ce qui S’AJOUTE A LA peinture (vernis à peindre) et ce qui se pose SUR la peinture (autres vernis). Nuance !!

LES VERNIS

  1. Vernis à peindre : diluant ou médium
  2. Vernis à retoucher : sert de vernis provisoire
  3. Vernis à tableaux, ou définitif : en fin de travail

Ils peuvent être gras ou maigres (huile ou essence). La résine donne de l’éclat au vernis, de la transparence et de la dureté. L’huile lui donne plus de souplesse.

Je vous fais grâce des recettes anciennes pour la fabrication des vernis. Par contre, je vous communique des recettes plus modernes et donc plus simples à employer.

VERNIS À PEINDRE OU MEDIUM À PEINDRE ?

On l’utilise comme son nom l’indique, pour peindre. Il remplacera les autres médiums comme l’huile de lin ou l’essence. Après recherches et commentaires avisés, il me semble plus judicieux de parler de médium à peindre plutôt que de vernis. Ils contiennent tous les deux une résine, sont brillants. La comparaison s’arrête là.
C’est un bon siccatif (séchage plus rapide), et laisse la peinture brillante. Permet aussi la façon de peindre « alla prima ». Comme lors de ces journées organisées, oô les peintures doivent être réalisées en une fois.
Pour utiliser ce baume, qui est épais comme du miel, il faut l’allonger avec une essence.

  • 3 recettes :

Faire tiédir le Baume de Térébenthine de Venise, au bain-marie, loin du feu, dans le flacon qui le renferme. En faire autant avec l’essence de térébenthine commune. Mélanger progressivement, en versant essence sur baume.

  1. Baume térébenthine de Venise 10 gr / essence térébenthine 20 gr
  2. Essence de térébenthine 100 gr / siccatif de Harlem 10 gr
  3. Essence d’aspic 100 gr / Baume térébenthine de Venise 10 gr (ma préférée)

VERNIS À RETOUCHER

Ceux du commerce sont trop concentrés en résine. Donc, ne jamais l’utiliser pur, mais allonger avec 5 ou 6 fois son volume d’essence.
Ils facilitent les reprises sur la peinture qui a attendu plusieurs jours ou mois, et préviennent les embus.
Vous pouvez utiliser un vernis à retoucher en bombe. Je le conseille plutôt sur des petits formats. Les « aller/retour » du geste sont moins voyants ! Sinon, privilégiez celui en petite bouteille et à passer au pinceau doux.

  • 3 recettes :
  1. Térébenthine de Venise 10 gr + essence de Térébenthine 100 gr
  2. Térébenthine de Venise 5 gr + essence de Térébenthine 100 gr
  3. White spirit 100 gr + Siccatif de Harlem 10 gr + cire 1 gr (cire vierge d’abeille)

VERNIS DEFINITIFS

Ils ne doivent jamais être appliqués sur une peinture avant que celle-ci ne soit parfaitement sèche. Jusqu’à un délai d’un an..!

  • Recette :

Vernis Talens Rembrandt à tableaux 1/3 + Vernis Talens Rembrandt à retoucher 1/3 + essence térébenthine rectifiée 1/3

Ces vernis seront posés à l’aide de pinceau aux poils doux afin d’éviter toute trace.
Il existe dans le commerce, des vernis à tableaux définitifs en aérosol. Question de goût.. mais la pulvérisation doit être impeccablement faite… biensûr !

Doro.T

127 réflexions sur « QUEL VERNIS POUR LA PEINTURE A L’HUILE ? »

  1. je relis tes explications sur le vernis je comprends qu’il faille vernir définitivement un an après mais comment fais-tu lorsque tu as terminé un tableau que tu l’offres au regard de tous les visiteurs et qu’ensuite il deviendra le bien précieux de l’ amateur d’art qui a eu la chance de se l’offrir et qui part dans un pays lointain, le vernis a retouché suffit-il pendant x années? amical merci.

  2. tous les vernis finissent par jaunir ou craqueler, il faut alors les enlever et les remplacer lors d’une restauration: 10 à 50 ans après. certains vernis (copal) sont impossibles a enlever. en guise de vernis final on peut aussi utiliser un milieu à la cire d’abeille, moins brillant. Enfin, le vernissage final n’est pas obligatoire; beaucoup de peintres ne vernissent pas.

  3. Pour CH2,
    Il est vrai que parfois le vernis n’est pas définitif, et qu’il faille donner ou vendre la toile. Elle pourra tenir ainsi. Si ce vernis à retoucher est bien posé, il ne devrait pas y avoir de problème.
    Amitiés D.

    Pour Rod,
    merci pour votre venue, votre intérêt et ce petit mot. Et que j’approuve..
    La vérité n’est pas forcément établie sous prétexte que beaucoup de peintres ne font pas ceci ou cela.. mais je suis en accord avec vous, pour dire que le vernis définitif n’est pas indispensable.. dans certains cas !
    Très cordialement
    D.

  4. petite question, je peins a l huile sur de la peinture acrylique et là je voulais mettre du vernis à retoucher puis je le faire merci de me repondren super blog
    artistiquement gus

  5. Gus,
    Possible de peindre à l’huile sur acrylique.
    Et possible aussi de mettre du vernis à retoucher sur l’huile !
    Et quand vous aurez terminé votre tableau, vous mettrez un vernis définitif.
    Pas de problème ! Merci à vous. D.

  6. j’utilise depuis peu,médium à peindre brillant-gloss..j’ai de belles couleur, je peux continuer à l’utiliser sans le mélanger? merci pour votre réponse

  7. bonjour Dorothée,
    Mes félicitations pour votre site,et particulièrement pour votre beau travail de peintre.
    Un petit conseil S V P.
    Pour mon vernis à peindre et à retoucher, je pense avoir mis trop de térébenthine de Venise, (qui est un vrais caramel).
    Que dois je faire pour l’allonger et comment? Merci….Anne

  8. Anne, je pense qu’il faut carrément refaire la recette avec moins de térébenthine de Venise ou avec plus d’essence de térébenthine. De toutes façons, il faut toujours faire des essais AVANT de l’appliquer !! Evitez de poser un produit issu de recettes sur un travail qui vous a demandé de longues heures. Personnellement, je teste toujours ! bien à vous. D.

  9. je peins à l’huile et je cherche un vernis définitif très très brillant . Avez vous quelque chose à me conseiller ?
    Merci d’avance

  10. Brigitte bonjour, un vernis très brillant.. je vous propose chez Talens le « Vernis de finition Royal Talens 002. Je le trouve bien brillant. A passer au pinceau si vous souhaitez le plus brillant possible, plutôt qu’en bombe.

  11. bonjour DoroT;
    Je peins à l’huile pour la première fois, et là j’ai peur de ne pas savoir choisir le bon vernis mat (en précisant que j’ai peint avec l’huile de lin, l’essence et une peinture de mauvaise qualité). Pouvez vous me conseiller?
    Merci bien.

  12. Ma peinture et fini et je découvre que ma toile a des embus que faire ? un vernir définitif quand même ? j’aimerais un vernis satiné, les embus se verront-ils?
    cordialement.

  13. Oups! j’ai oublié une question ! lol !quelle marque choisir pour le vernis satiné .

    Quel genre de pinceau pour ne pas avoir de trace de pinceau au moment de vernir ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

  14. Bonjour, Je souhaite vernir mes toiles à l’huile, j’ai acheté du vernis Lukas 2202 pour un finis brillant. J’ai commencé par un test sur un tableau qui à une quinzaine d’année et qui est donc bien sec, appliqué au pinceau. Mais une fois le vernis sec, il suffit que je passe légèrement l’ongle sur la toile pour qu’il se décolle de la peinture et fasse une cloque ou pèle carrément. j’ai essayé de faire une couche plus épaisse avec le même résultat.
    Y a-t-il une différence entre un vernis "définitif" et un vernis "à tableau"? Mon vernis est-il un vernis "provisoire"? Dois-je vernir en plusieurs couches?

    Merci de votre réponse

  15. bonsoir j’ai des tableaux qui sont récents (sur toile moderne) et je voudrai lors donner un aspect anciens avec si possible des craquelurs ou un effet de vernis pour leur donner un aspect ancien. Avez vous des conseils astuces a me donner ou bien des ctes web a me conseiller merci d ‘avance thierry

  16. Thierry bonjour, tout d’abord ces tableaux récents sont-ils les vôtres ou ceux d’un autre peintre ? Si ce sont les vôtres vous pouvez les modifier. Si ce sont ceux d’un autre peintre.. je vous recommande de ne pas y toucher. Par contre, il existe des vernis à craqueler pour peinture à l’huile. Ils sont incolores. Si vous souhaitez donner un aspect ancien, vous pouvez mélanger dans ce vernis une pointe de peinture à l’huile, du stil de grain comme couleur par exemple ou une pointe de Terre d’Ombre Naturelle (plus froid). Puis vous passez votre vernis. Laissez sécher si possible à la chaleur, les craquelures seront un peu plus voyantes. Puis vous passez (quand c’est sec) un chiffon dessus l’ensemble avec un peu de peinture à l’huile de la même couleur que je vous ai indiquée. Cela donnera une « patine » et la peinture viendra teinter l’intérieur des craquelures, ce qui les fera ressortir. Bien à vous, D.

  17. Alain, oui vous pouvez le faire. Essayez malgré tout de ne pas cumuler les couches ! par contre, avant de le passer assurez vous qu’il n’y ait pas de poussière ou autre petite peluche ! Bien à vous.

  18. Bonjour,

    Je dois vernir des toiles à l’huile qui présentent des embus. J’aimerais obtenir un effet mat, donc un vernis mat. Pensez-vous qu’il me permettra de supprimer les embus?
    Merci pour vos conseils 🙂

  19. Valérie, passez déjà une couche (ou 2, en croisant) de vernis à retoucher sur votre toile. Attendre le séchage complet. Puis vous pourrez passer un vernis mat sur la toile. Les embus devraient être corrigés par le premier vernis. Bien à vous, Do/p>

  20. Bonjour Doro.T,

    tout d’abord bravo pour votre travail, vos peintures sont vraiment très belles… et merci beaucoup pour tous vos conseils, merci pour ce partage qui est, je pense, plutôt rare.

    Je peins depuis peu, et j’ai quasiment tout le temps des problèmes d’embus, je suis donc contente de savoir qu’il existe une solution avec le vernis à retoucher. J’ai juste du mal à comprendre ceci : "allonger avec 5 ou 6 fois son volume d’essence." Donc il y a beaucoup plus d’essence que de vernis ? Et aussi, on peut mettre du vernis mélangé à de l’essence malgré la règle Gras sur maigre ? (car je veux essayer sur une peinture que j’ai terminé).
    merci d’avance !

  21. Ninie, en effet – et cela fait bondir certaines personnes qui tout compte fait font la même chose que moi !! – je dilue un peu le vernis à retoucher légèrement à la térébenthine. MAIS le vernis à retoucher lorsqu’il est en flacon ! pas en bombe. Concernant le fait de passer de la térébenthine sur un tableau à l’huile SEC, il n’y a aucun problème !

    • bonjour
      je viens de vernir un tableau huile avec du vernis à retoucher et il reste collant; Pourquoi et que faire pour remédier à ce problème?
      Merci
      Sylviane

      • Sylviane bonjour, en effet, nous remarquons (des collègues et moi-même) que certains vernis à retoucher – pour ne pas dire tous – désormais mettent un « certain » temps à sécher et à rester ‘collant’. Je pense que la cause est dûe à plusieurs facteurs : est-il en bombe ? liquide en flacon ? est-il posé sur une peinture sèche vraiment ? quelle est l’hydrométrie de l’air ? chaud – froid – humide… Quelle marque utilisez-vous ?
        Pour ma part, sur de grandes toiles, je le passe au pinceau, liquide. Et j’attends… longtemps, son séchage ! Gare aux poussières bien sûr !
        Voici donc plusieurs critères auxquels vous pouvez me répondre et nous verrons ce qu’il convient de faire ou pas ! (notez les détails de la façon que vous avez employée pour le mettre : quelles huiles utilisées, temps de séchage des huiles, quel temps (météo) avez-vous, son application, etc..)

  22. Ok ! merci d’avoir répondu aussi vite 😉 par contre j’ai voulu essayer autre chose que la térébenthine donc en ce moment j’utilise une essence appelé "essence sans odeur", c’est bon aussi ?
    Et pour nettoyer le pinceau une fois que l’on a vernit, à la white et ensuite savon ?

  23. Ninie, l’essence sans odeur est de la térébenthine désodorisée ou du white spirit ? si c’est du white il ne faut pas l’utiliser pour ça ! D’autre part, pour le pinceau, le nettoyer comme vous le faites après avoir peint à l’huile.

  24. Bonjour Doro.T,

    alors comme il n’y a aucune indication sur le flacon, je suis allée sur leur site (lefranc et bourgeois) : c’est une "nouvelle essence de pétrole modifiée" donc de la white ?
    Je vais donc racheter de la téré et également reprendre de l’huile de lin, j’avais pris de l’huile d’oeillette car elle ne jaunit pas mais ça ne va pas je trouve (enfin c’est sôrement moi aussi qui l’utilise mal) j’ai un peu l’impression de faire de l’aquarelle lol et puis apparemment c’est plus pour les couleurs clairs…!?
    Bref, un grand merci pour tous ces précieux renseignements et conseils ! =)

  25. Désolée de vous solliciter à nouveau… puis-je utiliser l’essence sans odeur (donc white) pour faire un tableau et passer ensuite le vernis avec la térébenthine ??

  26. Ninie.. hou lalala, envoyez moi votre adresse email perso et je vous réponds en direct. Je crois que l’affaire se corse un peu !! il me manque des infos. A bientôt.

  27. Bonjour,
    je n’ai pas lu ou vu quelqu’un utilisant du médium Maroger,qui a utilisé ou connais?
    Il est paradoxalement plus en vogue aux États-Unis que dans le pays de son inventeur…
    Michel.

  28. J’aime beaucoup votre travail, pourriez vous me conseiller car je finis mes tableaux avec 2 couches de vernis à retoucher talens que j’applique pure et l’on me dit qu’ils brillent trop (notamment en EXPO lors des photos il y a un reflet) je ne souhaite pas les vernis définitivement (c’est mon choix) pouvez me dire comment je peux atténuer cette brillance, j’ai de l’essence de pétrole (sans odeur) cela conviendrait il en 1/5 ? Merci

  29. Nemesis, satiné ou brillant, tout cela dépend de votre goôt. Personnellement, j’utilise du mat. Qui en fait fera plus un effet satiné. Mais vous pouvez utiliser aussi du brillant. Cela semble ne plus trop être « tendance » mais si vous en avez envie… faites le !

  30. Bonjour Doro.T. Bravo pour votre site ainsi que pour réalisations. Je souhaite reprendre légèrement le fond d’une toile peinte à l’huile + huile d’oeillette, que je n’ai pas touchée depuis 3 mois. Y a-t-il un risque particulier de craquelures ou autre ? Dois-je prendre des précautions au préalable comme passer du vernis à retoucher ou vernis intermédiaire ? Merci d’avance.

  31. Thomas bonsoir,

    Reprendre le fond d’une toile après plusieurs mois, n’a pas de conséquence si elle n’a pas été vernie définitivement. Ce qui n’est pas votre cas. Par conséquent, c’est possible, mais attention de respecter la loi « gras sur maigre », càd que la peinture que vous allez poser sur le fond doit être assez grasse. Soit avec de l’huile d’œillette ou de lin soit avec un médium à peindre (ce qui séchera + vite)… Voilà !

  32. Bonjour Doro.T,

    Je viens souvent lire vos conseils que je trouve très intéressants et utiles mais aujourd’hui je viens vous poser une question auquelle je ne trouve pas de réponse nul part.
    J’ai mis un vernis final sur une toile et malheureusement, j’ai des coulisses. Cela est tout récent! Pensez-vous que je puisse poncer ou faire quelque chose d’autre sans abimer la toile?
    Merci d’avance et bravo pour le beau travail que vous faite!

    (cela me fâche car j’aimais vraiment cette toile qui m’a pris beaucoup de patience à terminer)

  33. Ahimsa bonsoir, c’est bien embêtant ces coulures ! personnellement je ne vois qu’une solution : avec un coton-tige, délicatement et avec un peu d’essence de térébenthine, vous allez passer doucement le coton sur chaque coulure qui se termine par une petite goutte plate, je suppose.

    A CONDITION BIEN SUR que votre peinture soit sèche depuis un bon moment (plusieurs mois); sinon vous risquez d’emmener la peinture du dessous. Testez dans un endroit moins visible.

    Repassez dessus le vernis, partout sur la toile pour unifier ; il serait préférable qu’il soit en bombe. Et surtout laissez sécher à plat !! Ne poncez pas, ce serait une catastrophe (les rayures risquent de se voir).

    Bien à vous et merci pour votre passage.

  34. Tout d’abord un gros merci pour votre réponse. Je voulais rajouter que ma peinture est terminée depuis près d’un an mais que je venais tout juste de la vernir. Et comme c’était ma première expérience de vernissage, j’ai fait l’erreur de faire sécher ma toile debout et donc les coulures ne sont pas de longues traÎnées finissant par une goutte mais plutôt comme une petite vague à l’horizontale.

    En tout cas, je vais suivre vos conseils car c’est un commis de magasin d’art qui m’avait conseillé cela mais quelque chose en moi n’était pas certaine. Encore merci!

  35. Bonjour Doro. T,

    Désolée je voulais encore rajouter quelque chose c’est que lorsque vous dites qu’il serait préférable que le vernis soit en bombe et bien c’est que la toile est assez grande 61cm X 91cm alors j’ai un peu peur de faire un autre gâchis!

  36. Bonjour,
    Je peins à l’huile en utilisant de la térébenthine de Venise (diluée à 50% avec de la térébenthine rectifiée) le résultat est magnifique mais c’est très très fragile, la peinture s’écaille facilement surtout sur le bord de la toile.
    Si quelqu’un peut me dire comment utiliser la térébenthine de Venise, avec quoi la diluer pour que le tableau soit moins fragile j’en serais heureuse. Merci d’avance.

  37. je viens de faire l’acquisition d’une toile milieu XIX ,apparemment restaurée récemment et avec un vernis très brillant qui gâche la vision de la toile avec les reflets. Est-il possible de repasser un vernis satiné pour atténuer les brillances
    merci de vos conseils

    • Hatoup bonjour,
      Les toiles jusqu’au XXe siècle étaient brillantes. La découverte et l’invention du vernis mat est récente. Votre tableau, d’autant qu’il a été restauré récemment, a dû être vernis en trop grande quantité. Mais mettre du vernis satiné ne va pas forcément aller dans votre sens. Souvent mat sur mat donne du brillant ou satiné, etc… il faut bien connaitre les effets des vernis.
      Donc, je serais vous, je ne touche à rien.

  38. Bonjour
    Moi j’ai hérité un tableau que j’aime beaucoup, abstrait des années 50, qui a vraiment jauni avec le temps. Mais en lisant ce forum, je pense que c’est le vernis, peut-être. Puis-je retirer moi-même ce vernis? j’ai un peu peur de l’endommager..
    Merci

    • Laurence bonjour,
      Surtout ne toucher à rien vous-même. Vous risquez de faire pire que mieux.
      Si le tableau vous semble « vieilli », vous pouvez le nettoyer. Une éponge ou un chiffon doux légèrement humide avec un peu de savon de Marseille. Vous essuyez bien.
      Puis vous le mettez environ une dizaine de jours en plein soleil. Les rayons UV vont raviver les couleurs. Vous en serez étonnée.
      Il ne faut pas laisser à l’ombre des tableaux à l’huile. Ils jaunissent. Les remettre au soleil, ils retrouvent un peu de vie.

  39. j’ai vernis un de mes tableaux ( peint à l’huile sur toile )après l’avoir laissé sécher plusieurs mois.
    J’ai utilisé le vernis brillant gloss de Lefranc Bourgeois, en l’étalant au pinceau. Par endroit, le vernis ne prend pas, laissant des petites zones comme si il y avait une répulsion « eau/huile » ! La deuxième couche n’arrange rien. Que puis je faire ?

    • Bonjour, j’ai déjà eu ce problème. Il est assez récent. Jamais avant cela m’arrivait. Pour quelle raison ? il faudra que je cherche et .. trouve !
      Donc pour remédier à ce problème, vous passez une fine couche à la bombe de vernis à retoucher de partout. Séchez. Puis vous vernissez normalement. Cela devrait s’atténuer. Cordialement

  40. Bonjour,
    Votre site est très intéressant à tout point de vue. ..et me suis décidé de passer une couche croisée de vernis définitif ( brillant de Pébéo) sur 4 de mes toiles en suivant tous les conseils que j’ai découverts dans l’espace de discussion de votre site….
    Ça a l’air de plutôt bien marcher et vous remercie. Très bien à vous

    Cyrille Janisset.
    http://newkyrls.kazeo.com

  41. Bonjour Doro. T,
    C’est bizarre moi aussi j’ai eu le même problème, lorsque j’ai mis le vernis a retoucher par endroit, le vernis ne prend pas, laissant des zones comme si il y avait une répulsion « eau/huile » !
    Je vais bientôt mettre un vernis définitif et franchement ça me fait peur.
    Pour un vernis mat définitif.
    Puis je utiliser un vernis à base de gomme dammar?
    Agiter avant l’usage?
    Phénomènes de jaunissement avec le vernis Damar?
    Si oui quelle marque choisir?
    Est ce vrai que vernir mat sur mat donne flou?

    Merci d’avance pour votre réponse Doro. T.
    Amicalement Valérie

  42. Bonjour, je suis une peintre autodidacte et j’ai sûrement commis des erreurs !
    Je réalise pour des amis une toile (très grande pour moi) 125×70 – J’ai utilisé pour mélanger mes couleurs, parfois un mélange lin/térébentine et parfois térébenthine pure. Peut-on se passer de l’huile de lin ? Une amie me dit que désormais elle fait cela pour obtenir un séchage plus rapide ?
    Par ailleurs, à cause de la plus grande concentration de lin, il y a des zones plus brillantes sur ma peinture. Qu’es-ce que c’est que des « embus » Je suis si débutante que je ne connais pas ce terme. Est-ce justement ce phénomène mat/brillant et comment le corriger ? Merci beaucoup pour ce blog que je viens seulement de découvrir. Dommage ! J’aurais bien profité de vos conseils surtout en matière de produits.
    En parlant de produits, il est désormais difficile de trouver de la « vrai » essence DE térébenthine. Maintenant on nous vend de l’essence « A » la térébenthine. Cela va obliger à acheter en tout petit flacon vendu très cher.
    Merci pour votre réponse.

  43. Bonjour,
    Depuis deux ans et demi, j’utilise comme vernis provisoire le vernis à retoucher LUKAS N°2205.
    Je peins à l’huile en épaisseur et j’attends un an et demi à deux ans avant d’appliquer un vernis définitif.
    Il y a quelque temps, en voulant retirer une petite tache sur un tableau vernis depuis huit mois, j’ai constaté que ce vernis partait sous l’action d’un léger grattage. J’ai vérifié les nombreux tableaux vernis depuis un an, tous ont le même problème : le vernis semble former un film plastique très léger sur la toile qui au simple grattage de l’ongle part en pellicule.
    J’en suis consterné !
    Peintre depuis quarante ans, je n’avais jamais constaté ce problème et n’en avais jamais entendu parler.
    Je n’ai reçu aucune suite au courrier que j’ai adressé à la société « LUKAS ».
    Je me demande comment remédier à ce problème sans avoir à retirer ce vernis avec de l’essence. Le but étant d’avoir un vernis qui tienne.
    Votre avis me serait très utile car je ne trouve pas de solutions à ce problème qui me démoralise.
    bien cordialement

  44. J’aime beaucoup ce que vous faites, en particulier vos oeuvres abstraites.
    J’ai parcouru votre blog. Deux messages m’ont interpellée : celui de Drijen et celui de Gilles Aufrère (qui n’est pas placé dans l’ordre chronologique).
    Il se trouve que j’ai un ami peintre professionnel qui a eu le même problème avec le vernis à retoucher Lukas 2205 : celui-ci s’enlève à certains endroits, sous forme de pellicule, par un léger grattage de l’ongle.
    Depuis, il a essayé d’autres vernis à retoucher : Talens, Lefranc Bourgeois, Sennelier et les a posés dans les mêmes conditions. Bien que ces vernis aient un aspect final différent, ils ne présentent pas ce problème et font corps avec la couche picturale.
    Cet ami n’a à ce jour trouvé aucune solution pour les nombreux tableaux vernis avec le Lukas 2205.D’une part,il n’est pas envisageable de l’enlever à l’essence sur des dizaines de toiles et d’autre part, aucun autre vernis ne le fixe.Je tenais à signaler ce problème pour amener à la prudence les lecteurs de votre blog concernant ce vernis.
    Bien cordialement.

    • Aline, un grand merci pour votre témoignage et votre conseil qui serviront certainement à nombre de peintres ayant rencontré ce problème.
      Il m’est impossible de parler de ce vernis à retoucher Lukas 2205, ne l’ayant jamais testé. Lukas devrait être averti de cette anomalie.
      Bien à vous. D.

  45. Bonjour Doro T

    Avant tout, je tiens à vous féliciter pour votre travail que je trouve remarquable.
    Aussi, j’aimerai vous demander conseil sur un point: j’ai terminé une toile en technique mixte (acrylique d’abord puis huile en finition) depuis 10 jours environ. J’ai malheureusement constaté qu’il y avait pas mal d’embus. Pour résoudre le problème, j’ai appliqué sur ces embus directement un vernis en bombe définitif de marque « Sennelier ». Comme ces embus occupaient une grande partie de la toile, je l’ai donc vernie en entier. Mais j’ai lu que l’on ne pouvait vernir une toile à l’huile que 6 mois à 1 an après son achèvement. Ma question est donc la suivante: quels sont les risques pour mon tableau et est-ce que ma peinture va
    être détruite par cette manipulation. Je vous remercie pour votre réponse.

    • Mehdi bonjour, votre peinture ne sera pas détruite. Mais il aurait fallu mettre plutôt du vernis à retoucher pour corriger les embus puis mettre du vernis définitif effectivement quelques mois plus tard. Tant pis, ce n’est pas si grave mais bien respecter cette règle. Je l’ai pourtant notifié il me semble, en expliquant bien la différence. A bientôt, D.

      • Bonsoir Doro T.
        Je vous remercie pour votre réponse si rapide d’autant plus que vous me rassurez concernant mon problème. Effectivement, j’aurais dû lire vos précieux conseils avant mais je venais juste de découvrir votre site que je classe d’ores et déjà parmi mes favoris. Quoiqu’il en soit, je vous souhaite une longue carrière avec plein de succès et tout ce qu’il y a de meilleur dans la vie, à commencer par une excellente santé.

  46. bonjour, j’aurais une question… Je viens de lire les réponses aux questions des gens sur le verni, et moi je me demandais si je ne vernissais pas mes toiles peintent a l’huile, si cela occasionnerait a long termes des problemes. J’ai des toiles que j’ai faites il y a 15 ans qui ne sont pas verni, et qui semble toujours aussi belle.
    merci

  47. Bonjour à tous,
    Je viens de découvrir toutes ces questions /réponses et ça m’a appris énormément de choses!
    Je peins à l’huile depuis 4 ou 5 ans maintenant,et je rencontre toujours le même problème: quand je vernis mes toiles,avec des vernis à retoucher ( sur toute leur surface) à causes d’embus,je me retrouve avec des zones plus brillantes et ces vernis à retoucher prennent un temps fou à sécher. Les toiles restent  » collantes » un certain temps. Que faire?? Car le résultat donne même par endroit des mouchetis brillants et mats!!
    Finalement,je préfère toujours mes toiles AVANT le vernis à retoucher !
    Je n’apprends pas de mes erreurs et crois toujours que le dernier vernis acheté sera le bon….
    Je voudrai bien enlever ce vernis sur ma dernière toile qui a été terminée il y a 3 mois.Comment faire?
    Merci beaucoup par avance des solutions que vous me donnerez.

  48. Bonjour.
    J’ai décoré mon instrument de musique, un clavecin, avec de la peinture dorée acrylique à l’eau. Cette décoration a pris place sur l’instrument peint au préalable d’une teinte rouge avec de la peinture à l’eau.
    J’aimerais à présent laquer cela afin de protéger cette peinture.
    Quel type de laque utiliser sur de la peinture à l’eau (l’instrument est en bois).
    Merci de votre réponse.
    Cordialement.
    Thomas

    • Bonjour Thomas, ce sont donc des peintures acryliques que vous avez utilisées. Vous pouvez mettre des vernis laque acrylique, brillants. Attention, au séchage il ne faut aucune poussière, pas de ventilation, etc.. la moindre petite poussière se verrait !

  49. bonjour, je viens de découvrir un talent qui m’était inconnu je pratique donc de la peinture à l’huile depuis 2012 suite a une grande opération car j »avais contracté deux virus et non les moindres un staphylo le gentil et unplus virulent j’ai failli mourir j’ai faitle voyage vers la lumière depuis mon rétablissement je me suis donc pris à la peinture mes toiles sont empreintent de cette lumière et pour mélanger mes couleurs j’utilise de l’huilede carthame cela donne une meilleure brillance a mes toilres es ce la bonne méthode je l’ignore j’en suis a mon 26 ème tableau merci pour vos conseils andré me répondre merci

    • Bonjour André et je vais vous répondre.
      Pourquoi utiliser de l’huile de carthame alors que l’huile de lin est quand même l’huile « normalement » utilisée en peinture à l’huile ?
      Les débutants en peinture ont toujours cette petite envie de faire autrement que ce que l’on conseille de faire et après se posent des questions ! L’huile de carthame sèche moins vite que l’huile de lin, et d’autre part, elle est moins jaune donc on est tenté de l’utiliser avec le blanc. Or, si l’on mélange les couches superposées sur le tableau, tantôt avec de l’huile de lin tantôt avec de l’huile de Carthame, on va vers les craquelures, détachement de couches. Elle est peu utilisée en peinture à l’huile.
      On l’emploie plus pour faire adhérer des peintures à la caséine sur des supports dits « fermés », peu absorbants.
      Et puis j’ajouterais ceci : peindre avec une peinture et de l’huile pour avoir de la brillance… oubliez cela ! la brillance, vous la donnerez après, lorsque tout sera sec. Peindre, c’est une démarche au départ. Vous semblez trouver peu à peu la vôtre alors laissez tomber le côté « brillant », peignez ce que vous ressentez, avec de la peinture à l’huile et un peu d’huile de lin, puis ensuite lorsque tout est bien sec, vous passerez un vernis définitif brillant (si vous aimez cette façon) et l’effet sera le même.
      Ce sont les peintures réalisées le plus simplement possible, sans artifice qui se tiendront le plus dans le temps et qui vous donneront le moins d’inconvénients. A bientôt

  50. Bonjour!
    Merci pour tous vos précieux conseils qui m’ont permis de découvrir vos toiles pleines de poésie!
    Voici la situation qui m’a amenée ici: Des personnes se portent acquéreurs de toiles que j’ai réalisées il y a un an (technique mixte acrylique sur huile / jamais vernis). Génial! Sauf que je ne les ai aussi jamais signées… Puis-je me contenter de signer en ajoutant beaucoup plus d’huile de lin dans ma peinture ou faut-il obligatoirement passer par une couche de vernis à retoucher après autant de mois de séchages? Si oui, faut-il que je vernisse seulement l’emplacement de ma future signature ou bien toute ma toile (1m40-1m60 pour la plus grande sachant que j’ai une bordure d’acrylique de 30cm environ entourant ma peinture à l’huile)?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    A bientôt!

  51. Bonjour , je viens de parcourir et lire toute les questions posés et vos réponses qui sont d’ailleurs très intéressantes ,mais je n’ai rien vu par rapport à la question qui m’a amené sur votre site , Je crois avoir fait une erreur ??? de vernis je n’en suis pas certaine ! il se trouve que j’avais un vernis pour vernir une sculpture peinte à l’acrylique » vernis pour acrylique » , et l’autre » vernis pour peinture à l’huile » , pour ma toile peinte à l’huile et voilà que le lendemain de mes vernissages j’ai eu le doute que j’ai toujours!!! est ce que je n’ai pas vernis ma peinture à l’huile avec le premier utilisé celui de l’acrylique ???? quel conséquence cela pourrait avoir , en plus j’ai une expo dans 2 semaines ma peinture avait correctement séché avant de vernir , quel conseil me donneriez vous SVP
    Patricia

    • Patricia, lorsque la bêtise est faite… il faut laisser courir ! cela impliquerait à tout enlever et recommencer ! Laissez ainsi. Que voulez-vous que je vous dise d’autre ? Il faut prendre vos repères. Pourquoi douter si en vernissant vous avez correctement pris les bons vernis sur les bons objets ?
      Conséquences à cela ? Peut-être des décollements à la longue, des craquelures, etc.. Il faut en effet être très vigilant. Si les vernis sont bien distincts, c’est quand même pour une bonne raison. Doro.T

  52. bonjour
    j’ai verni une peinture à l’huile au couteau faite il y a un an, le vernis pèle et se retire par plaque; ma peinture est devenue terne, le vernis part en gratant légèrement.
    De plus, sur une autre toile, ma signature s’est en partie effacée en appliquant le vernis, je ne comprends pas…Cela m’ennuie car j’ai une expo dans un peu plus d’un mois…
    Que puis-je faire?
    Merci de votre aide

    • Stéphanie, Vous avez des peintures qui ne sont pas de bonne qualité et le résultat est donc normal.
      Travailler avec des huiles fines et exposer.. ce n’est pas terrible. Il y a des problèmes à un moment ou l’autre. Et voilà.

      Il vaut mieux travailler avec des EXTRA-FINES. Vous aurez moins de surprises. Quant à Lefranc Bourgeois, une ou deux couleurs/tubes dans toutes les peintures que l’on a, c’est bien. Mais ne travailler qu’avec celles-là.. elles sont « scolaires ». On les utilise pour des ateliers ou des écoles, car elles ne sont pas chères et assez bonnes pour des essais ou peintures débutantes.

      D’autre part, vous dites qu’elles sont devenues fades. Non seulement elles ne sont pas de bonne qualité mais en plus vous posez dessus un vernis satiné. Il n’est pas brillant, il sera donc absorbé rapidement par votre peinture et occasionnera des embus comme on dit. Des parties mates et d’autres un peu plus brillantes.
      Puisque vous avez posé un vernis définitif, vous ne pouvez plus poser un vernis à retoucher qui lui aurait – en partie – corriger ce problème.

      Quant à la signature effacée.. là il y a une chimie qui s’est produite et j’aimerai être petite souris pour vraiment savoir comment vous avez procédé en signant puis en vernissant. Je ne comprends pas. Pas normal.

  53. Bonjour,

    J’ai un petit problème…
    D’abord merci pour cette page.
    J’ai un tableau sec depuis deux ans, je dois le vernir pour ce soir (comme le terme vernissage est juste !) problème le vernis ne tient pas. en le passant il s’échappe sur certaines zones comme si on mettait de l’eau…
    Peinture entièrement à l’huile – vernis surfin Lefranc.
    Une idée ?

    • Dominique, plusieurs personnes m’ont déjà posé cette question. Voir le 1er août 2013 sur ce même billet. Si vous avez déjà posé un peu de vernis dessus votre toile, voici ce que je vous conseille. Passez doucement un chiffon avec de l’essence de térébenthine sur toute votre toile. L’essence estompera le côté « gras » et atténuera la fine couche de vernis que vous venez de mettre. Laissez sécher (ou au séchoir à cheveux). Puis passez votre vernis. Au pinceau si possible, en FINE COUCHE. Normalement « ça devrait le faire » !!

  54. Bonsoir Doro.T,

    J’en peux plus de la peinture à l’huile, car il y a toujours des problèmes des zones mat qui défigure mes portraits malgré le vernis à retoucher qui lui aussi ne va pas, car effet eau/huile, collant etc…
    J’ai toujours peur de faire des expos, car la lumière et mon pire ennemi.
    Avec de l’acrylique, j’aurais les mêmes problèmes?
    Bonne soirée

  55. Bonsoir Doro T,

    J’espère que vous allez bien depuis notre précédente correspondance et que vous êtes en parfaite santé. Avec votre permission j’aimerais avoir vos conseils sur trois points:

    1) Est-il possible de repeindre intégralement à l’huile une toile peinte à l’huile et terminée depuis un mois? (Cette toile est pourvue d’un vernis à retoucher que j’ai appliqué 5 ou 6 jours avant d’entamer la nouvelle couche d’huile). Y-a-t-il un risque d’obtenir un mauvais résultat au niveau de la nouvelle couche (craquelures,…) ?

    2) Est-il possible de repeindre intégralement une toile à l’acrylique vernie avec un vernis définitif et la reprendre à l’acrylique d’abord (couche maigre) pour la finir ensuite à l’huile (couche grasse)? Si oui, comment dois-je procéder?

    3) Est-il possible de repeindre intégralement une toile peinte avec de la peinture « ASTRAL » (pour bâtiments. Oui, c’est vrai, expérience un peu… Bizarre!) et la refaire en huile ou acrylique? Si oui, comment dois-je procéder?

    Je vous remercie mille fois pour vos réponses et vous souhaite plein de succès dans vos projets artistiques futurs.

    • Mehdi bonsoir,
      1) Normalement, pas de problème. Du moment que c’est un vernis à retoucher que vous aviez mis. Vous pouvez peindre autant de couches que vous voulez ! en respectant les temps de séchage, etc…
      2) Personnellement, je pense que peindre à l’acrylique sur n’importe quel support cela devrait tenir. Si vous voulez peindre sur un vernis acrylique, vous pouvez le faire. On parle bien de l’acrylique.
      Puis vous faites dessus une petite couche d’acrylique. Ok. Puis vous souhaitez mettre de l’huile : pourquoi pas ? dans ce sens là oui. Dans le sens inverse, non. Juste une remarque : on ne parle pas de gras ou maigre en acrylique. PAR CONTRE, je vous suggère de mettre cette couche d’huile relativement diluée à l’essence (maigre) puis après séchage, une couche plus grasse. Je ne m’aventurerais pas à peindre directement trop gras sur des couches acryliques.
      3) Repeindre une toile déjà enduite de peinture industrielle, pourquoi pas. Je l’ai déjà fait. J’avais mis un glacis à l’huile dessus, il n’a jamais bougé. Je vous recommande d’utiliser un médium à peindre dilué dans votre peinture à l’huile, plutôt que d’utiliser de l’huile de lin comme liant. Il tiendra mieux.
      Vous pouvez aussi peindre à l’acrylique sur l’Astral. Pas de souci. Attention toutefois que la peinture Astral ne soit pas trop épaisse. Elle risque de craqueler et entrainer la couche que vous allez ajouter !
      Bien à vous, bon week-end

  56. Merci pour tout Doro T. Vous êtes formidable! Je vous souhaite plein de bonnes choses pour l’avenir et comme toujours – et avant tout – une excellente santé!

  57. Rebonjour Doro T,

    Pardonnez-moi de vous importuner à nouveau, tel n’est cependant pas mon intention. Mais j’aimerai, avec votre permission, revenir sur un point que vous avez mentionné: « Je ne m’aventurerais pas à peindre directement trop gras sur des couches acryliques. »

    En effet, et afin de respecter le principe « gras sur maigre » en peinture à l’huile, je peins tout le temps une couche d’acrylique (couche maigre) avant de commencer à peindre à l’huile (couche grasse). J’utilise l’acrylique comme « support » ou « accessoire » à la peinture à l’huile et non comme travail définitif. J’ai effectivement une préférence pour l’huile. Et l’acrylique me permet de respecter d’une part la règle énoncée ci-dessus et, d’autre part, elle me permet également de coller la matière que j’utilise pour donner du relief à mes toiles, lorsqu’elle est bien sèche.

    Toutefois, la première couche d’huile que j’appose alors sur la couche d’acrylique, n’est pas toujours très maigre. Il arrive qu’elle soit directement soit entre les deux, soit un peu plus voir bien grasse (dans beaucoup de cas!). A ce stade de mon travail (c’est-à-dire finition à l’huile), je n’appose généralement qu’une seule couche d’huile pour terminer ma toile.

    Ma question est donc la suivante: Par rapport à ce que vous avez précisé ci-dessus, y aurait-il un risque quelconque d’endommager la couche d’huile définitive ou qu’elle évolue mal dans le temps?

    Enfin, je tenais, encore une fois, à saluer votre générosité et votre disponibilité dans le partage de toutes ces connaissances techniques avec tous les artistes qui en éprouvent le besoin. Hélas, les personnes qui adoptent une telle démarche sont trop rares de nos jours. Merci encore Dorothée.

  58. Je suis débutante et j’ai fait pire que pire. Après vernissage en aérosol, j’ai retouché mes toiles à l’huile et ce, plusieurs fois. J’ai superposé de la peinture et du vernis. Je sais que j’ai gaspillé mes toiles.

    Ma question est: est-ce que je dois m’attendre à un craquelage et combien d’années mes toiles survivront? Merci de me répondre.

  59. Bonjour
    Mon épouse doit vernir une vingtaine de toile (huile), est il possible de les vernir au pistolet avec un vernis satin? Faut il diluer le vernis et dans quel proportion? Tous nos remerciements Heike

    • Bonjour, vos questions sont trop évasives. Une vingtaine de toiles.. depuis quand sont-elles peintes ? pistolet ? vous voulez dire à la bombe ? concernant le vernis satiné.. vous faites comme vous avez envie, mat,satiné,brillant. Mais sans diluer.

  60. Bonjour,

    Il y a environ 10 ans j’ai peint un tableau, puis je l’ai verni avec unes bombe de vernis mat. Cette année j’ai voulu, pour raviver les couleurs remettre un vernis satiné dessus. Quelque temps après sont apparues des petites taches blanchâtres par endroits comme si ce vernis se détachait de ces endroits comme une petite pellicule fine qui partait en la grattant avec l’ongle. Que dois-je faire?

    • bonjour, tout d’abord avez-vous dépoussiéré le tableau avant de repasser le vernis dessus ? Puis autre question : quelle marque (et détails) de vernis avez-vous passé il y a 10 ans et quelle marque cette année ?
      Quant au résultat, vous pouvez doucement à l’aide d’un coton ou d’un chiffon imprégné d’essence térébenthine, passer sur le tableau partie par partie pour tenter d’enlever ce nouveau vernis.

  61. J’ai peint un tableau il y a 1 an sur lequel j’avais appliqué un vernis a retoucher.
    La semaine derniere j’ai appliqué un vernis satiné SENNELIER qui semble
    definitif mais qui à mon gout brille trop.
    Comment est il possible d’attenuer le brillant?
    ou comment faire si je veux repeindre dessus
    Merci de votre future réponse

    • Ce qui est dommage est que vous ayez attendu un an pour le vernir et que vous vous posez maintenant la question de savoir si vous pouvez repeindre dessus, après l’avoir vernis !!
      Pour répondre aux questions : atténuer le brillant d’un vernis satiné, vous passez un vernis à nouveau dessus, mais mat. En très légère couche.
      Et vous ne repeignez pas dessus. Fallait le faire AVANT !

  62. Bonjour
    J’ai un soucis récurrent avec mes peintures à l’huile. J’utilise toujours un vernis à retoucher mat qui me convient bien pour l’effet final, de marque anglaise Talens, mais très souvent il rend la toile collante. Je n’arrive pas à comprendre ce qui favorise son séchage, puisque sur certaines toiles le vernis sèche en une journée, sur d’autres il va rester collant pendant des mois… Merci d’avance, et merci pour ce blog, très utile et très intéressant!

    • Bertrand bonjour, vous me parlez de vernis à retoucher mat. D’après mes connaissances, il n’y a pas de vernis à retoucher différents. J’ai celui de Talens, rien n’est spécifié qu’il soit mat. Ne confondez-vous pas avec un vernis normal ?
      D’autre part, sur certaines toiles, il sèche plus que sur d’autres.. avez-vous remarqué depuis quand vous les avez peintes ? les anciennes sont-elles plus sèches que les récentes ? Il se pourrait que vous passiez aussi le vernis sur une peinture qui n’est pas vraiment sèche. Auquel cas, il faut attendre !!

  63. Bonjour Madame,
    Quel bon site vous avez en répondant si généreusement à tous ! Merci de tout coeur.
    Permettez-moi une question un peu spéciale :
    Après avoir nettoyé un tableau (huile sur toile) et mis du vernis à retoucher puis arrangé les parties abîmées, avec de la peinture restauro maieri, (très peu et diluée avec térébenthine) puis après séchage, remis du vernis à retoucher… sur l’ensemble, pourriez-vous m’indiquer en quel délai minimum, (le tout étant sec au toucher), peut-on mettre un vernis définitif ? (des embus restent et se déplacent !)
    Ou autrement dit : combien de temps faut-il attendre entre la pose de vernis à retoucher et la pose de vernis définitif ? (les deux étant en bombes)
    Je vous remercie vivement pour votre réponse et vous souhaite un bon été.
    Hélène

  64. Chère madame Doro T

    Le 26 mars 2014 Lisa a soulevée un problème qui m’arrive aussi. Comment puis je faire disparaître ces marque de brillance sur les portraits?
    J’ai en effet utiliser différents médium : une huile brillante qui sèche vite , en anglais
    Et mélange de huile de lin et térébenthine pour faire au dessus des glacis.
    Et j’ai ces tâches qui a la lumière donne des effets affreux.
    Dois-je passer un vernis a retoucher seulement sur les tâches mates ou sur les tâches brillantes?

    • Annie, permettez moi mais vous faites tout faux ! Vous utilisez dans une couche de peinture de l’huile de lin siccative donc grasse malgré tout. Et dessus, vous posez, pour faire des glacis, une couche d’huile ET de térébenthine !! donc plus maigre. FAUX !
      Les glacis ne se font pas à l’essence de térébenthine sur une peinture déjà grasse ! Si quelqu’un vous a expliqué cela, il ne faut plus l’écouter !
      La loi du GRAS SUR MAIGRE est évidente et essentielle en peinture à l’huile. Vous faites le contraire, le résultat est décevant. Normal.

      • Merci de votre réponse’. En effet je suis néophyte et j’apprends qu’en lisant sur internet.
        Je ne connaissais pas les médiums, car je ne peingnais jusque-là qu’avec la peinture sortant du tube. Donc voilà la catastrophe. Comment puis je rattraper cette erreur sans trop de dégâts ?
        Merci pour votre aide et votre patience devant notre stupidité .
        Annie

  65. Bonjour chère madame Doro T,
    Hier je n avais pas le nom en anglais du médium que j’ai utilisé pour mon portrait. Drying linseed oil de chez Marie’s . Je ne l’ai pas utilisé pour le glacis, j’ai utilisé de l huile de lin et de la térébenthine pour faire le glacis.
    C’est quand la lumière vient différemment que l’on voit très bien les différences.
    Votre blog est très bien fait, et c’est la deuxième fois que j’y viens.
    Merci d’avance pour votre réponse .
    Annie

    • Merci de votre réponse’. Je reviens ici, car je voudrais s avoir si j’ai bien compris: si j’utilise de l’huile et de la térébenthine dans les couche avant, le glacis va se faire avec de l’huile seulement. C’est ça ?
      Autre question : si je me trompe dans les couches, c’est a dire que j’oublie la quantité de térébenthine que j’y ai mis, mais que j’ai laissée siccatiser entre les couches, (plus d’une semaine ) est-ce que le problème n’est pas si grave?

  66. Bonjour madame doro T,
    Je vous remercie pour la réponse , mais je n’ai certainement pas compris votre phrase sur le glacis vous dites : – ou ajouter un médium à peindre (problème: si trop épais, lui ajouter une goutte de white spirit ou térébenthine -suivant ce que l’on utilise- et de plus c’est assez brillant). On a alors un liquide gras, ou sirupeux voire collant, légèrement coloré.
    Vous dites donc que c’est possible de faire un glacis avec huile (médium à peindre ) plus ajout de térébenthine .
    Aussi entre les couches j’ai attendue que cela sèche, une à deux semaines.
    Quand pensez vous?
    Merci encore pour votre aide. Et votre patience.
    Annie

  67. Bonjour et merci pour se site qui est une véritable mine d or.
    Je voulais simplement savoir s’il existait des vernis définitifs pour peintures à l’huile applicables une fois l’huile sèche au toucher , car j’ai entendu parler de vernis final synthétique laissant passer l’oxygène.
    Si non, combien de temps les vernis à retoucher résistent ils dans le temps?
    Finalement , y a t il un rique si je ne vernis pas ? (Pour info je réalise mes toiles en quelques heures :pas de superposition de couches)
    Merci

    • Maurizio bonjour, plusieurs questions à vous demander :
      1) oui, les vernis définitifs (à l’huile) sont appliqués sur l’huile sèche MAIS pas qu’au toucher ! l’huile doit être sèche AUSSI à cœur ! pouvez-vous me donner des exemples de vernis synthétiques que vous connaissez ou avez vus ?
      2) quelles sont les marques de peinture à l’huile que vous utilisez ? en fonction de cela, je peux vous guider sur les vernis à utiliser, quand et comment.

      Concernant le risque de ne pas vernir, vous pouvez faire ce que vous voulez mais.. : soit vous risquez d’avoir au sèchage complet, des embus. Ce qui n’est pas très heureux comme effet sur une toile. Soit, ne pas pouvoir bien nettoyer votre peinture dans le temps, si elle se salie ou se tache par des éclaboussures ou taches d’insectes ou même la nicotine ! A vous de choisir ! Une peinture vernie est plus protégée que non vernie. C’est vous qui voyez !
      Cordialement.

      • Merci Dorot pour votre réponse.
        J’utilise pour les toiles sèches (8 mois) le vernis satiné de sennelier en revanche je ne pense quˋil permette le séchage après son application.
        Je pense que vous avez compris que je dois souvent vernir les toiles rapidement (expo, ventes…..).
        J’utilise la peinture a l’huile geogian , si vous pouviez me diriger vers un vernis definitif qui pourrait s’appliquer après 1 ou 2 mois ( si cela existe ?) vous m’enleveriez une grosse épine.
        Merci
        Cordialement

        • Maurizio bonjour,
          Si vous souhaitez des peintures qui sèchent rapidement pourquoi ne pas utiliser des huiles alkydes (Winsor et Newton) ? Très souvent, j’utilise du blanc alkyde de cette marque pour le mélanger aux peintures à l’huile que j’ai, et il les fait sécher beaucoup plus vite. Dès le lendemain. Mais il existe d’autres couleurs dans cette marque.
          http://www.geant-beaux-arts.fr/peinture-alkyde-extra-fine-griffin-winsor-et-newton.html

          D’autre part, si vous ne voulez pas ré-investir dans d’autres huiles, il existe un médium alkyde dans plusieurs marques (Lefranc Bourgeois, Schmincke) que vous pouvez ajouter à votre peinture pour la faire sécher plus vite. MAIS.. souvent, il rend la peinture plus brillante et plus fluide (à utiliser modérément !). Donc si vous faites des toiles au couteau et que vous craignez qu’elles ne tiennent pas verticalement, il faudra envisager de peindre à plat sur la table et de les faire sécher ainsi. Il faut tester tout ça et voir ce qui vous convient le mieux.
          Quant aux vernis, il n’y a pas de vernis définitif qui fait « respirer » la peinture, lui permettant de la faire sécher à cœur ensuite. Cela existe plus dans les peintures de bâtiment, mais le mot « fait respirer » n’est pas tout à fait vrai.
          Sinon vous pensez bien que tous les peintres verniraient leurs toiles dès qu’elles sont sèches au toucher et n’attendraient pas des mois avant de le faire. C’est pour cela que le vernis à retoucher a été trouvé. Vous pouvez le passer tranquille après un séchage de quelque temps ; il sera plutôt d’aspect satiné.
          Un conseil : pour les petits formats, en bombe, c’est bien. Pour les grands formats, application au pinceau : c’est mieux !
          Bonne semaine !

          • Merci pour vos conseils. Je vais faire des essais avec la peinture alkyde blanche, apparemment beaucoup d’artiste utilisent cette méthode. Merci encore et bonne continuation.
            artistiquement. Maurizio

    • Je tombe sur votre message , je pense que vous devez faire allusion au vernis créé par la National Gallery , la marque est Gamvar , et il est fait à base de Regalrez . On peut l’appliquer effectivement dès que la peinture est sèche au toucher disent-ils , mais ce vernis étant de création relativement récente ( 20 ans je crois mais à vérifier ..) on n’a pas le recul du temps pour juger du long-terme … Ici le lien vers un article technique ..http://www.ctseurope.com/fr/dettaglio-news.php?id=342

  68. Bonjour,
    Pour Noël,je dois vernir le tableau que j’offrirai à notre fils.Quelle marque pour le vernis à retoucher?Grand merci pour votre réponse.A la lecture du blog je ne veux pas faire d’erreur!

    • Bonjour Danielle, un vernie à retoucher de chez Talens va très bien. Si votre toile est un petit format, préférez-le en bombe. Si la toile dépasse 70 cm, il vaut mieux l’utiliser liquide et l’appliquer au pinceau. Bonne fêtes à vous !

      • Merci Dorothée pour les conseils.J’ai lu le blog concernant les vernis.Super,mon cadeau pourra enfin être sous le sapin cette année.(5 années pour le fabriquer)!!!!!!
        Bonnes fête de fin d’année à vous aussi.Je vous souhaite pleins d’idées pour vos créations.Bien cordialement Danielle

  69. Bonjour,

    Sur un vieux tableau à l’huile,je voudrai repeindre dessus à l’acrylique.Après l’avoir passé au papier de verre,puis je mettre du gesso ou du vernis à retoucher pour ensuite peindre à l’acrylique dessus;
    Je vous remercie beaucoup.

    Roland

    • Roland bonjour, normalement sur un tableau peint à l’huile, on ne peint pas à l’acrylique. Exceptionnellement… vous le passez à l’essence de térébenthine sur un chiffon, de partout pour dégraisser. Puis après séchage, vous le passez au papier de verre extrêmement fin, dans tous les sens, par petites surfaces (pas en faisant des grands coups). Vous le dépoussiérez. Puis vous passez le gesso (surtout pas le vernis à retoucher qui n’a RIEN à voir dans ce cas présent !). Le gesso pur, en fine couche. Dans un sens, puis après séchage une 2ème couche dans l’autre sens. Si cela ne suffit pas, attendez le séchage (une journée), et recommencez. Toujours en couche fine. Normalement CELA NE SE FAIT PAS !! mais si vous tenez tant à « récupérer » une toile, faites ainsi.

    • Je vous remercie pour votre précieux conseil.En fait il s’agit d’une de mes premières toiles que je voudrais récupérer( une toile de 1mx1m).
      Un grand merci pour votre site que je ferai connaitre à mon association »Les chevalets de l’Alloeu de Laventie ».
      Roland

  70. Quelle merveille que votre site découvert ce jour !
    je peins à l’huile, pure, sortie du tube, car je ne sais pas utiliser les médiums, quels qu’ils soient. Ou j’en mets trop, ou pas assez.
    S’il est nécessaire de vous le préciser pour me guider, je fais plutôt du figuratif (portraits, nus, …)
    Pouvez vous me conseiller à ce sujet ? et me conseiller également sur le médium à utiliser ?
    ou peindre à l’huile pure est-ce une erreur ?
    Merci beaucoup de vos réponses

  71. Bonjour Doro T
    J’espère que tout va bien pour vous. Je souhaiterai avoir un de vos précieux conseils. Hier, j’ai verni une de mes toiles peintes à l’huile et terminée depuis près de un an. Le vernis en question était mat. Mais le rendu ne me plaît pas. Je voudrais vernir à nouveau ma peinture avec un vernis brillant. Est-il possible de le faire? Comment proceder? Et quel est le délai à respecter entre les deux types de vernis? Je vous remercie pour votre réponse.

    • Mehdi bonjour, à mon avis, pas de problème pour vernir à nouveau votre toile à l’huile. Pensez surtout à bien la dépoussiérer, puis passez un vernis brillant (glossy) en bombe si la toile n’est pas trop grande, ou au pinceau si elle est de taille plus importante.
      Un conseil : il vaut mieux prendre la même marque que le vernis que vous aviez déjà mis.
      Bien à vous, Doro.T

      • Bonjour Doro T
        Je vous remercie vivement pour votre réponse. Comme d’habitude, cette dernière est rapide et efficace! En ce qui concerne une marque de vernis identique, cela est un peu difficile pour moi car j’ha bite un pays où on ne trouve pas toujours les mêmes marques de produits beaux-arts. Les stocks ne sont pas toujours renouvelés. Tant pis, je vais prendre le risque d’utiliser le même vernis mais d’une marque différente en espérant qu’il n’y ait pas de soucis. Encore une fois merci pour tout et je vous espère en excellente santé.

  72. bonjour, j’ai un tableau des années 1950 qui a été « reverni » (à mon avis, ce n’était pas une bonne idée!) à l’huile de lin il y a une 20aine d’années. Evidemment, il est devenu très jaune. Comment retirer cette huile de lin qui dénature tout?
    Merci de vos avis éclairés!

    • Venceslas bonjour, sachez que l’huile de lin à l’abri de la lumière, jaunira. Je n’hésite pas à mettre mes toiles au soleil. Les couleurs ne bougent pas ! Ce que je ferai à votre place, 1) dépoussiérer votre toile ; 2) dans un tout petit coin de la toile pour faire un test : avec un coton-tige légèrement imprégné d’essence de térébenthine, je frotte doucement pour enlever cette huile-vernis jaunâtre.
      Si ça marche (mais surtout que la couche du dessous ne parte pas !), continuez sur toute la toile avec un chiffon, doucement.
      Si rien ne se passe, mettez la toile en plein soleil pendant au moins une semaine – profitez-en ici c’est l’été ! (je ne sais pas si vous êtes en France !).
      Pour voir la différence, prenez des photos ! et voyez ce qu’il se passe un mois après par exemple..

  73. Bonjour Doro.T, tout d’abord j’aime beaucoup ce que vous faites ! Très beau travail qui me touche.
    Je me permets de venir vers vous, vous semblez bien maîtriser en plus lles techniques de vernissage.
    Je n’ai pas encore une longue expérience de la peinture à l’huile, je viens de vernir un tableau fini depuis 6 mois, avec le vernis satiné Sennelier ( sans le diluer …) et j’ai eu une mauvaise surprise ! Sur une partie du tableau le vernis s’est mis en gouttelettes, détachant la couleur avec, et du coup dénaturant et abîmant mon travail de « fondu ». De ce fait toute la partie altérée est matte et la peinture s’est roulé en gouttelettes de vernis coloré. . Je ne sais que faire, je suis catastrophée car ce tableau était destiné à un ami…
    Je me demande si je peux poncer légèrement au papier de verre (quand ça sera sec) et retoucher avec la peinture. Ou mettre du vernis à retoucher pour redonner brillance sans prendre d’autres risques.
    Qu’en pensez-vous ? Quel conseil pouvez-vous me donner ?
    En vous remerciant,
    Bien cordialement,
    V.Derollepot

  74. Bonjour !
    Je viens de terminer un tableau à la peinture à l’huile et j’ai besoin d’un de vos conseils mon mélange contient 1/3 de médium siccatif,1/3 d’huile de lin et 1/3 d’essence de térébenthine
    Mon tableau est un chat noir sur fond noir avec des yeux verts malheureusement certaines parties sont un peu brillante et d’autres mat
    Je voulais savoir si je mets un vernis mat est-ce que ça va enlever la brillance qui il y a certains endroits ?

    • Marie-Laure bonjour,
      En ce qui concerne les embus, parties brillantes/mates sur un tableau, j’en parle dans ce blog. Possibilité de les corriger – et fortement recommandé – avec un « vernis à retoucher », ce qui est une partie de sa fonction. Vous le passez partout. Après séchage de quelques jours hors poussière bien sûr, vous regardez si les embus ont bien diminué ou disparu. Sinon repasser une couche fine de ce vernis.Ensuite après séchage complet, passez votre vernis définitif mais je dirais.. dans 2 mois ! il semble que votre peinture soit assez fine.

      D’autre part, dans votre mélange précédent, vous donnez 1/3 de médium siccatif. Quel est ce médium ? est-ce le siccatif de Courtrai ? S’il est employé seul avec lin et térébenthine, le diluer 1/3 est énorme. La peinture risque à la longue de craqueler. Si c’est un médium à peindre, pourquoi le diluer en plus avec de l’huile et de la térébenthine ?

      • Ok merci beaucoup pour vos précieux conseils en ce qui concerne le vernis à retoucher je vais de ce pas aller en acheter
        En ce qui concerne le médium siccatif ice n’est pas un médium de Cambrai mais C’est juste écrit médium siccatif pour peinture à l’huile de la marque pebeo. En Faites c’est un accélérateur de séchage
        Ce mélange m’a été conseillé par une amie peintre qui peint depuis des années
        En fait je ne sais pas du tout quelle mélange utiliser c’est pour ça

  75. Chere Doro.T,

    J’ai plusieurs questions a vous poser si possible:
    1- Quel est le temps de sechage du vernis définitif entre plusieurs couches fines?
    2- Si un tableau est sec depuis plusieurs années, et j’y ai applique une couche de vernis a retoucher (liquin) il y a quelques mois, serait il possible de le vernir définitivement ou faudra t- il attendre plusieurs mois encore ( comme pour une peinture a l’huile terminee il y a juste qq mois)?
    3- Plusieurs mois après avoir vernis définitivement un tableau, la couleur de la peinture est devenue grisâtre a un endroit au mileu. Alors j’ai repeint dessus et ce depuis plusieurs années et ca a bien integre bizarrement… serait il possible de tout revernir ou y aurait – il risque de craquelure ou autre?
    Merci!
    En attente de vous lire

    • Caline bonjour,
      question 1 : il n’y a pas de vernis définitif entre plusieurs couches. On le pose sur la dernière couche après quelques mois de séchage – 3 mois si c’est très fin.
      question 2 : personnellement, je ne vois pas pourquoi vous l’avez vernis à retoucher il y a quelques mois alors qu’il est sec depuis plusieurs années. Donc oui, c’est possible de le vernir définitivement.
      question 3 : on ne repeint pas sur un vernis définitif. Si la couleur s’est ternie, c’est que cette couleur n’était pas miscible avec une autre couleur et elle a viré en absence d’UV, soit ce sont des peintures fines et non extra-fines auquel cas, elles ne sont pas stables à la lumière (voir le nombre d’étoiles sur les tubes !). Donc au point où il en est, vous pouvez revernir dessus. Si les couches sont fines, il ne devrait pas y avoir de craquelure ni plissure.
      J’espère avoir répondu clairement à vos demandes. Bien à vous, bonne soirée Doro.T

  76. Bonjour,
    J’ai verni il y a quelques mois un tableau avec un verni bombe et j’ai de nombreuses auréoles
    Puis_je y remédier en appliquant une nouvelle couche de vernis bombe où dois_je utiliser un pinceau pour obtenir une peinture avec un vernis uniforme
    Merci de vos conseils ,je suis très déçue de ce problème qui gâche la toile qui était réussie
    Salutations

    Salutations

  77. Bonjour Doro T et Merci pour votre généreux blog si riche d’enseignements. Je peins à l’huile que je dilue essentiellement avec de la thérébentine à laquelle j’ajoute un peu d’huile de lin au fur et à mesure des couches de travail. Le rendu de ma peinture est donc mat, très légérement satiné. Afin de protéger mes toiles qui sont à présent séches, je souhaiterai mettre un vernis à retoucher qui garde ce rendu, or ceux que j’ai expérimenté sont la plupart du temps très brillants. Que me conseillez vous dans le commerce ou à réaliser moi même? Cordialement, Nathalie

    • Lorsqu’une toile est terminée (que vous en êtes sûre) il n’est pas toujours obligatoire de passer un vernis à retoucher.
      On le fait : – si on la met en attente un long moment – si on doit faire une exposition et que la peinture n’est pas tout à fait sèche à coeur – s’il y a des embus. Les embus sont des parties mates qui se dégagent sur une toile à côté d’autres parties plus brillantes. Ce qui n’est pas très joli.

      Donc effectivement le vernis à retoucher est plutôt satiné/brillant que mat. Mais pas de souci.
      Vous le passez de partout sur votre toile, assez finement.
      Séchage plusieurs jours, voire 2 semaines suivant l’hydrométrie de votre pièce.
      Puis vous passez votre vernis définitif, soit mat, soit brillant, soit satiné.. à votre convenance.
      Le vernis à retoucher aura unifier votre support avec le vernis définitif.
      Toujours bien faire sécher hors poussière, poils de chat/chien, courant d’air etc…

      D’autre part, une petite recommandation. En fonction de la taille de votre toile, vous opterez soit pour un vernis en bombe soit en liquide.
      Pour les petites surfaces, la bombe va très bien. A 20 cm environ vous commencez à pulvériser au-dehors de la toile (cela évite les gouttes du départ) puis vous passez uniformément en croisant et vous finissez hors de la toile. Cela pour les 2 vernis (retoucher et définitif).
      Pour les plus grandes surfaces à partir de 50/60 cm, je vous conseille de les prendre liquides. Vous passez au spalter chaque vernis en veillant bien à ne pas laisser de manques. Et surtout le séchage a de l’importance. Très délicat, sans poussière.
      j’utilise le vernis à retoucher chez Gallery ou Talens (en bombe), et J.G.Vibert de Lefranc Bourgeois (en liquide).
      Pour le vernis définitif, chez Talens ou Sennelier, vernis soit mat, soit gloss, soit satiné
      Bien à vous ! Doro.T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *