STAGE AQUARELLE ET SUR LE MOTIF

Le stage d’aquarelle et croquis/dessin s’est déroulé du 19 au 21 juin à Gordes et Roussillon. Trois jours, à supporter une chaleur caniculaire. Mais tout s’est très bien passé. A refaire !!

Première étape : connaissance du niveau de chacun, puis travail in situ. Notre sujet, devant les yeux : la façade de la maison/atelier.

Après-midi, virée à Fontaine Basse, le lavoir de Gordes, pour une « mise en pinceau » puis direction Abbaye de Sénanque. Le sujet un peu éloigné, mis en situation d’une large vue.

Deuxième étape : Roussillon, son village et les environs. On recherche l’ombre avec grand plaisir !

Après-midi, pique-nique puis aquarelle du Rocher du Baiser et lavandes. On est cuits !

Troisième et dernière étape : la chaleur suffocante a eu raison de nos désirs d’évasion à Fontaine de Vaucluse. Donc, nous sommes restés à l’ombre du mûrier.

Dessins chronométrés pour aller à l’essentiel. Puis travail de dessin et d’aquarelle, sur une de mes photos. Chacun choisit la sienne et l’interprète. Corrections, démonstrations.

 

STAGE DE JUIN – PEINTURE A L’HUILE

Le stage de Peinture à l’Huile et perfectionnement, s’est déroulé du 5 au 9 juin à mon atelier. Trois personnes, de Belgique et du Brésil, ont passé la semaine à peindre, à comprendre les couleurs, les formats, les mises en place, à apprendre le maniement du couteau, de l’organisation de la palette, etc… Et le tout dans la bonne humeur et la sympathie partagée !

Académie Garance et Formations

formations peinture académie garance

Organisme de Formations en Arts Plastiques, l’Académie Garance

vous invite à prendre connaissance des différentes formations  que je propose. Formations dans le cadre de la formation continue. Mes spécialités sont : Huile, Pastel et Techniques Mixtes.

Ainsi, les formations s’adressent plus particulièrement aux artistes auteurs 2D-3D (graphistes/illustrateurs), sculpteurs, photographes, étudiants en école d’art ou d’architecture, décorateurs, écrivains. Aussi, à toute personne ayant un projet artistique et qui souhaite acquérir la capacité et l’assurance pour le mener à son terme.

Cet agrément obtenu après des mois de construction d’un projet d’enseignement, conforte mon investissement moral et ma passion de transmettre.

Il s’avère être un atout de haut niveau pour mon métier de peintre.

 

 

EXPOSITION – GALERIE OCRE ROUGE – Gordes – Luberon

exposition galerie ocre rouge gordes

La saison 2017 a commencé début avril à la Galerie Ocre Rouge à Gordes.

Durant l’hiver, j’ai recherché, rencontré et organisé l’exposition de la Galerie pour la saison estivale. Mon objectif premier étant de présenter des petits formats afin de permettre aux visiteurs d’acquérir une peinture à moindre coût.

Les styles différents de nos toiles offrent un choix séduisant. D’avril à fin septembre, Mocas, peintre de Paris, Annick Dehon, peintre belge, Géraldine Bandiziol, peintre de Pertuis ainsi que moi-même seront en harmonie dans la Galerie Ocre Rouge.

STAGE AQUARELLE DESSIN CROQUIS en LUBERON

Proposition de stages d’aquarelle, de dessin et de croquis façon « carnet de voyage », sur le motif. Dans cette belle région de Provence, les lavandes et coquelicots seront fleuris ensemble à cette saison.
Les villages perchés environnants vous offrent leurs couleurs. De la terre aux murs, de la nature aux pierres. Doro.T, peintre à Gordes, vous mènera sur les chemins et les calades chauffés par un soleil omniprésent. Vous découvrirez grâce à vos dessins, vos observations et votre peinture, ces villages typiques de Provence.

STAGES DE PEINTURE A GORDES – 2017

PLANNING STAGES PEINTURE A L’HUILE et AQUARELLE SUR LE MOTIF – 2017

L’année 2017 est généreuse en propositions. Je vous invite à étudier les différentes sections d’enseignement. Les stages ou formations, se déroulent à Gordes, dans la région du Luberon. Une nature et des villages perchés, magnifiques.

Les stages de Peinture à l’huile pour débutants ou avertis, sont très pédagogiques et en fin de stage, chaque stagiaire doit être capable de gérer seul un travail sur toile à l’huile.

Les stages de Peinture à l’huile, au couteau, proposent aux personnes avertis ou non débutantes, de se familiariser à la technique du couteau et des harmonies colorées. L’approche de l’abstrait est alors étudiée.

Quant aux sorties sur le motif, à l’aquarelle, dessin, crayons, elles sont organisées pendant la période de floraison des lavandes et coquelicots. Le groupe de stagiaires est plus important.

Les autres stages sont faits à mon atelier.

Propositions de logements pendant vos stages ou formations :
« Les Balcons du Luberon » – à 500 m du centre du village, chambres et table d’hôtes, accueilli par Etienne MARTY
« Auberge de Carcarille » – près de l’atelier, 4 km du village – 3 épis

QUESTIONS-REPONSES « COMMENT PEINDRE A LA PEINTURE A L’HUILE »

En attendant une prochaine publication d’un grand résumé de vos questions-réponses sur « Comment commencer une peinture à l’huile », je vous invite à lire quelques conseils que je donne sur ce sujet. Certaines questions ici posées n’avaient pas été publiées sur les bonnes pages de mon blog et de ce fait, je vous les restitue par ici.

Votre question (Nelly) :

Je peins à l’huile, pure, sortie du tube, car je ne sais pas utiliser les médiums, quels qu’ils soient. Ou j’en mets trop, ou pas assez. S’il est nécessaire de vous le préciser pour me guider, je fais plutôt du figuratif (portraits, nus, …) Pouvez vous me conseiller à ce sujet ? et me conseiller également sur le médium à utiliser ? ou peindre à l’huile pure est-ce une erreur ?

Ma réponse :

Peindre avec la peinture à l’huile qui sort du tube, ce n’est pas recommandé. L’huile contenue dans le tube est de l’huile de carthame. Elle est moins siccative (elle sèche moins vite) que l’huile de lin.
Pour vous aider à mesurer les médiums ou additifs à votre peinture, voici ce que je vous recommande. Dans un petit pot en verre propre et sec, qui ferme avec un couvercle, du style petit pot de confiture ou BB, vous faites une petite marque sur le verre à 1,5 cm à partir de la base. Puis cette hauteur vous la reportez 2 fois (2 x 1,5 cm environ) et vous faites une marque. Ensuite, vous remplissez d’huile de lin jusqu’au 1er trait, et vous complétez d’essence de térébenthine jusqu’au 2ème trait. Ainsi vous aurez fabriqué un médium à peindre avec 1/3 – 2/3 huile de lin/térébenthine. Une bonne base pour peindre quasiment tout votre tableau. Bien fermer votre flacon et le laisser loin de la lumière.
Lorsque vous peignez, vous posez vos différentes couleurs sur votre palette. Dans les mélanges que vous allez faire, à l’aide du couteau à peindre que vous aurez trempé dans votre médium « maison », vous ajouterez ces quelques gouttes dans votre mélange de peinture. Elle sera plus onctueuse sans être trop grasse.
Ce n’est qu’en fin de tableau, quand tout est sec, que vous viendrez embellir et rendre plus de profondeur à votre sujet, avec des glacis. Ceux-ci seront uniquement légèrement dilués à l’huile de lin pure (pas trop !) ou un médium à glacis. Vous êtes donc en fin de travail, et vous aurez respecté la loi du gras sur maigre. Votre médium « maison » est plus maigre  que l’huile de lin pure, puisqu’il contient de l’essence de térébenthine, il est moins gras.

Votre question (Karine) :
Je me demandais si on pouvait remplacer la térébenthine par du white spirit pour faire le medium pour la peinture a l’huile?

Ma réponse :
On peut utiliser le white spirit pour nettoyer les pinceaux ou en tout début de toile.
Le WS rend la peinture plus « sèche », il matifie la couleur aussi.
L’essence de térébenthine est considérée déjà un peu « grasse » mais extrêmement siccative. Personnellement, je ne mets pas le WS dans la fabrication de mon médium.

Votre question :
Vernis à retoucher : si on peut travailler sur une toile du jour au lendemain ou d’une séance à une autre sans poser du vernis à retoucher alors pourquoi ne peut-on pas reprendre une toile sèche directement sans vernis a retoucher ?

Ma réponse :
Lorsque je peins du jour au lendemain, comme c’est le cas actuellement, je ne passe pas de vernis à retoucher ! d’abord parce que ma peinture est fraiche et d’autre part, il n’est pas utile dans ce cas là. On le passe sur la peinture sèche lorsque l’on sait que l’on ne va pas toucher à la toile pendant un certain temps mais que l’on pense la reprendre.. plus tard. Elle est protégée de toutes intempéries qui pourraient se produire : crottes de mouches (vous pouvez les enlever sans abimer la peinture, juste à l’eau et savon), nicotine pour les gens qui fument beaucoup, poussières, salissures diverses. Le vernis est perméable à l’air, donc la peinture peut encore sécher à cœur même avec le vernis à retoucher.
Autre raison : si l’on doit exposer dans un Salon p.ex. et que l’on ne peut vernir définitivement, on peut poser un vernis à retoucher pour la protéger. Pas de problème à ce niveau là.

Votre question :
Si je veux faire des rehauts de lumière sur des fleurs par exemple sur des fleurs blanches aussi ,vous dites que le blanc est un faux ami ? pourquoi? vous dites qu’il grise les couleurs ? alors comment éclaircir une couleur jaune citron ? ou un rose très clair pour qu il soit blanc à la lumière ? Cela reste un mystère pour moi.

Ma réponse :
Faire des rehauts, c’est apporter -le plus souvent- de la lumière. Celle-ci est très claire voire même blanche. Vous pouvez bien sur, poser du blanc sur le rehaut (sur peinture sèche). Le blanc n’est pas un faux ami dans ce cas.
 Il l’est lorsqu’il est mélangé à une autre couleur. MAIS pas dans tous les cas !!
Je l’utilise très très souvent mais je sais avec quelles couleurs je peux ou ne peux pas !! Un rouge avec du blanc vous aurez du ROSE. Pour éclaircir un rose, là oui, vous pouvez ajouter du blanc. Mais si vous ne voulez pas de rose mais simplement éclaircir un rouge, mettez une pointe de jaune, vous aurez du rouge plus éclairé et donc plus lumineux. J’attache beaucoup d’importance aux mots. J’ai bien dit UNE POINTE DE JAUNE.. Maintenant pour illuminer aussi une couleur, on peut lui poser un glacis lumineux dessus. Une couleur transparente. Un rouge fade peut s’illuminer aussi en lui posant -à sec- un Stil de Grain jaune (Rembrandt) dessus. Il est de suite beaucoup plus intéressant sans aller sur l’orange ! Les Stil de Grain sont étonnants de luminosité. Rembrandt est bien placé pour ces couleurs. J’emploie très souvent aussi le Stil de grain Brun. Il est magnifique.. même avec du blanc !
Les couleurs qui supportent très bien le blanc sans « griser » la couleur, sont le jaune, certains verts, certains bleus.
Un exemple que vous comprendrez de suite :
Deux verres contenant du café. Dans l’un, vous mettez du lait : vous avez du café au lait bien opaque. Vous avez « grisé » le café. Dans l’autre, vous ajoutez de l’eau : vous avez du café plus clair mais transparent. Vous avez fait un glacis !

Le Silence : une présence

Cette toile « Le Silence », rejoindra les peintures que j’ai réalisées avec le cœur, avec ce qu’il y a de plus profond en moi. Une grande sensibilité, à fleur de peau, et surtout une passion de tout ce qui peut toucher l’Homme dans ce qu’il a de plus simple et noble. Une reconnaissance du Passé, ceci est quasiment constant dans mes toiles « intimistes ».

Sujet :

Cette chaise éclairée par la lumière venant de la fenêtre ouverte, symbolise un moment de quiétude, de repos. Comme si le peintre avait posé sa blouse après le travail, et qu’il contemplait son geste au son du gazouillis des oiseaux du dehors. Le regard reste dans la toile et à la fois, il cherche à s’en évader. C’est cela que j’aime dans ce moment.. L’instant de l’hésitation, juste le moment précis où rien ne se passe. Un court instant !

This canvas will join the paintings I made with my heart, with what is deepest in me.
A great sensitivity, on the surface of skin, and above all a passion of everything that can touch the Human in its most simple and noble. A recognition of the past, this is almost constant in my ‘intimate’ paintings.
This chair lit by the light coming from the open window, symbolizes a moment of tranquility, rest. As if the painter had placed his blouse after work, and he contemplated his gesture to the sound of the chirping of the birds outside.

The look remains in the canvas and at the same tie, it seeks to escape. This is what I love at this moment .. The moment of hesitation, juste the precise moment when nothing happens. A short moment !

« Le Silence » – 130 x 89 cm (51 x 35 inches) – Huile sur toile – Doro.T

(Cette peinture a été inspirée par une photographie de Roberto De Andrade, avec son accord).